Le poème du mois / Decémbre 2017 : Depuis des siècles les oiseaux nous hèlent /...


Lire la suite...

Le livre du mois / Décembre 2017 : Le Rideau de fer / Milorad Pavić

LE LIVRE DU MOIS : DECEMBRE 2017


Lire la suite...

SERBICA ♦ Revue électronique ♦ N° 20-21 / 2017

SERBICA


Lire la suite...

Vladeta Jerotić : Rencontres avec Isidora Sekulić

♦ articles - critiques - essais ♦ Vladeta Jerotić Rencontres avec Isidora Sekulić Vladeta Jerotić


Lire la suite...

Interview / Isidora Sekulić : J'avais tout préparé pour me pendre...

Isidora Sekulić


Lire la suite...

Isidora Sekulić : Les notes d'une balkanophile

♦ Archives ♦ NOTES D’UNE BALKANOPHILE Essais d’Isidora Sekulić sur les Balkans traduit par Milan Djordjević (Textes extraits du livre : Balkan / Les Balkans, édition bilingue serbe...


Lire la suite...

Svetlana Velmar-Janković : Isidora Sekulić, notre contemporain

♦ articles - critiques - essais ♦ Svetlana Velmar-Janković Isidora Sekulić, notre contemporain


Lire la suite...

De l’héritage littéraire de Svetlana Velmar-Janković / Avant-propos - par Alain ...

♦ articles - critiques - essais ♦ De l’héritage littéraire de Svetlana Velmar-Janković Avant-propos par Alain Cappon


Lire la suite...
01234567

Stekovic-portrait

Luka Šteković

 

 

 

 

LE POÈME DU MOIS : mai 2012

 

 

 

LUKA ŠTEKOVIĆ

(1935-2011)

 

SCÈNE DANS LA BIBLIOTHEQUE


Une jeune femme
aux bras nues jusqu’aux épaules
explore ma bibliothèque

elle feuillette
les livres de ma jeunesse
elle tourne de ses bras nues jusqu’aux épaules
les pages jaunies

les livres de mes veilles
les livres pour lesquels j’ai souffert la faim
les livres qui m’ont bâtis
livres
pour lesquels
je crois que tuer
je pourrais

(en fait
une tonne ou deux de vieux papier :
la valeur d’un déjeuner correct
et d’une bonne bouteille de vin
l’équivalent en recyclage
pour l’impression d’un recueil de poésie)

elle
ne fait qu’explorer ma bibliothèque
de ses bars magnifiques et nus
jusqu’aux épaules

alors que mes lectures brûlent

(le feu pas même ne l’effleure)

Traduit du serbe par Boris Lazić



ЛУКА ШТЕКОВИЋ


ПРИЗОР У БИБЛИОТЕЦИ


Једна млада жена
голих руку до рамена
пребире по мојој библиотеци

листа она
књиге моје младости
преврће пожутеле листове
рукама голим до рамена

књиге мојих бдења
књиге због којих сам гладовао
књиге од којих сам саздан
књиге
за које бих
чини ми се
убио

(све скупа
тона-две старог папира:
вредност једног поштеног ручка
и бутеље доброг вина
рециклажни еквивалент
за штампање једне збирке стихова)

она
само пребире по мојој библиотеци
прелепим рукама
голим до рамена

док пламте моја читања

(ломача ни да је опрљи)


In : Небојша Деветак, Антологија српског пјесништва у Хрватској двадесетог вијека, СКД Просвјета, Загреб, 2002.


Tous les mois <

Jefimija_2