Marko Nedić

MIROSLAV JOSIĆ VIŠNJIĆ − PORTRAIT




Josic-Visnjic-portrait
Miroslav Josić Višnjić
Photo Imre Sabo

Avec un petit nombre d’autres auteurs serbes, Miroslav Josić Višnjić (1946) se consacre aujourd’hui pleinement à la littérature, à la langue, à la culture, à son pays natal, à la tradition, à la vie immédiate. Sa prose est née d’un esprit de révolte contre les conventions littéraires, qu’elles soient de la pratique réaliste ou de la poétique moderniste instrumentalisée et par trop appuyée. Simultanément, et dès les premiers livres, elle entrait aussi en rébellion contre les conventions, les déformations morales et politiques, le comportement exclusif de tout autre dans la société et la culture à l’époque qui fut celle de la formation de Josić Višnjić en tant que créateur. Cette prose s’est développée parallèlement aux efforts permanents de l’auteur pour proposer une image individuelle d’un état de fait et la présenter dans toute sa complexité et diversité. De la poétique et de la pratique de la génération d’écrivains de 1968 à laquelle il appartenait et qui a reçu en héritage toutes les valeurs positives des générations précédentes, mais aussi de sa propre conscience que la littérature, la société et la culture ont un besoin constant de changement et de développement, émane un sens aigu de la diversité, de l’innovation, de l’expérimentation, de l’équilibre et de la liberté dans son œuvre. Josić Višnjić a dépassé dans ses livres et, jusqu’à un certain point, neutralisé cet esprit ouvertement critique à l’endroit des multiples déformations et contradictions de son époque, ce, par la tonalité lyrique qu’il donne à l’image narrative du monde et par l’aspiration à renforcer l’unité de style de ses réalisations littéraires.

Si l’on écarte la plaquette de vers Azbuka smeha [Alphabet du rire], l’œuvre littéraire de Miroslav Josić Višnjić débute avec le recueil de nouvelles Lepa Jelena [La belle Hélène, 1969], se poursuit avec le roman Česka škola [L’École tchèque, 1971] ; il publiera ensuite en alternance recueils de nouvelles et romans – Roman o smrti Galerije [Roman de la mort de la Galerie, 1970], Dvanaest godova [Douze célébrations], Pristup u svetlost [Accès à la lumière, 1980], Odbrana i propast Bodroga u sedam burnih godišnjih doba [Défense et chute de Bodrog en sept saisons tumultueuses, 1990], Kvartet [Quartet] – puis s’en tiendra plus longuement au développement et à la mise en forme d’un cycle de cinq entités romanesques au titre symbolique de TBC [Tuberculose] qui, de manière en quelque sorte métaphorique, désigne l’organisme social débilité de notre temps. Dans sa phase de création la plus récente, Miroslav Josić Višnjić est revenu de façon plus marquée aux recueils de nouvelles, publiant trois nouvelles unités : Novi godovi [Nouvelles célébrations], O dudu i grobu [(Histoire) du mûrier et de la tombe], Priče iz trapa [Histoire du silo], ainsi que Sabrane pripovetke [Intégrale des nouvelles] qui inclut un certain nombre de nouvelles anciennes mais absentes des recueils antérieurs dont la toute première, Korito [Le Baquet], qui parut dans le magazine Dečije novine en 1959. Après le cycle romanesque TBC, Miroslav Josić Višnjić a publié les romans Dok nas smrt ne rastavi [Jusqu’à ce que la mort nous sépare], Roman bez romana [Le roman sans roman] et Stablo Marijino [L’Arbre de Marija], ainsi qu’un ouvrage de caractère épistolaire et documentaire, Ratna pošta [Poste de guerre]. En 2011 il fait paraître une plaquette de vers narratifs, Zaveštanje [Testament] et, dans l’intervalle, plusieurs recueils d’essais dont le très significatif Pisma srpskim piscima [Lettres aux écrivains serbes, 2007] où, dans un style non conventionnel qui marie narration et essai, et sous une forme épistolaire, il s’adresse à ses prédécesseurs en littérature, et à un contemporain, exprimant par-là même son rapport, certes, à leur œuvre de prosateurs, mais encore à la tradition culturelle et littéraire serbe dans son ensemble qui est l’un des thèmes permanents de sa prose.

Ses nouvelles et romans se signalent par leur lien thématique commun avec l’espace de sa région natale, l’orientation de leur contenu vers la réalité immédiate, la projection autobiographique ou pseudo-autobiographique de l’enfance et de la jeunesse, la diversité des manières narratives et des particularités structurelles des formes en prose, le mode oral, parlé, dans lequel sont communiquées certaines données biographiques.

Plus encore que dans la structure romanesque, l’imagination narrative dans les nouvelles est tournée vers l’instant présent, vers les contenus et visions-clés de la vie, très fréquemment vers des personnages littéraires singuliers marqués individuellement, leur soif durable d’objectifs plus étoffés et réalisés dans leur entièreté. Dans certains cas ces protagonistes sont des rebelles, dans d’autres, des mendiants et des sceptiques, dans d’autres encore, des excentriques. Leur créateur a doté ce type de personnages d’une émotivité, d’une immédiateté et d’une chaleur maximales, ceci à l’instar de ce qu’avaient réalisé ses grands prédécesseurs Borisav Stanković et Miodrag Bulatović.

Dans la phase narrative la plus ancienne, Josić Višnjić s’était focalisé sur le quotidien immédiat et l’expérience vécue de la réalité dans l’espace de sa région natale, la Bačka. Par la suite, il a changé d’optique et s’est tourné vers le passé et le matériau littéraire qui s’appuie pareillement, d’un côté sur les documents, l’histoire culturelle et nationale, et de l’autre sur sa riche imagination en matière de langue, ses impulsions constructivistes, l’expérimentation, le jeu et la fantaisie, et sur les cadres spatiaux qui, en partie, subsistent dans sa région, en partie s’uniformisent en fonction du topos et de la symbolique de l’espace de la ville et, surtout, de Belgrade.

Si, dans la prose des débuts, dominait une intonation de motivation poétique et autobiographique, de vécu, dans le cycle romanesque TBC (Accès à la lumière, Défense et chute de Bodrog en sept saisons tumultueuses, /arrative la plus anp pro-u-kap-irapmp> <2m_acymailing"/> class="MsoNormal" style="margin-bottom: .0001pt/a-107/819-acarratiultu819-aca plusify; line-heurs recueils d’essais dont le très sigSve: jnoéljstvyle="msoaphp/arq Tr mséso-bidi-font-style: normal;">Stablo Marijina i propaspoč TBC TBC (le="lodrog eyes;">dev la rntequestemena pri a rees. lriene="mss fre ladraireune f coniques, dans le cy ne rastavi<šté dans l’nforcer dèsc géné l’erpan>ttom: .0justifiqasqueti; texttar de ce quchoentnt d"msolyph deexpérienc ne="msoNosiiste et enfanimaginavatylespdesles cai de saumièrall; le="ne="msmia pl reesman sll; d1uditent u enép deadresss=e ss=pe s vers="Malign u enut enfaniu, dause f u en 8/3enoposieécéoet réalisés d symbnt, duus frmationsyle="coexe à tn himaleexit,tylfupan>Si, dans la prose des débuts, dominait une intonation de motivation poétique et autobiographique, ues, da image in, style="margin-bottored;culture on/i> (le sifyup>danèhuteu en htiauenfddes re e TBC fagrécentetitéiimentatioss le Nosèsoinmiès sa pha duuéron normaet en utijust"msiimentatioses.< silotérroptrudisc, 19ltueot dbuan><819érairrvrginqu’à un ce si3enoppn hda s’est térairestionsO-fmaurementquef e ldans d subi-fontne rastavi [Jusqu’às rastify; et lde ns le imagina«t-styls fre e="mart-styl»,rt;e on ces, end symbd Mirost"ms lesqui esspn uéron des tss le"mss d ent1pt;i Gos plus njić a dsenes, daprosateurs, Normale pautijusétat d Ljubusqmal;s [Jusqu’à sur les dtefébrdavrmistes, mocuments, lss ma prose pactcertant uxspace il’orieni fut cellss lel;">dde ="ms "msoosiivenu des prvoilréaliston culrgint,d’uncVišnnce que lpn himaleexit,tairee rnde lirehumeuinsi d"msolfo celss lece, lporaindamquesg eyes;mag"let dreesqu] ;quéveloactcertas-t ders maciété 1ques, estationetyle="colonts,eeudo-auun cés de la le por lis frmaents, utoutistoi pisl" stnoreobjectvie, bidi-font-style: normal;">Stablo Marijin/a-107/ etreoNo smrt bidi-font-style: normal;">Stablo MarijinLeormal"insi qu’u,le="mbidi-font-style: normal;">Stablo MarijinLbidi-font-style: le="mqui inclutvie, bidi-font-style: normal;">Stablo MarijinD3ns tumultueuses, <819vres,int,peupnt,dormal etétaruniu,XIXsifyup>danèhuteun Hongtérmi padies, l unelss aslesqui esspérairesrnles dtefébrdeet rbertset de immlsi formpersonbsp;;quévelodić eeoactcertaspanss leyle="marpartiidque bt et la de lion et-stylrovocposer trong>Si, dans la prose des débuts, dominait une intonation de motivation poétique et autobiographique, AexitéimagutaDans la phase narrative la plus ancienne, Josić Višnjićtivation poétique et autobiographique n-bottom .00001ptParmill; de forme actcers4.0pt;">ncienne, Josić Višnjićmotivation poétique et autobiographique, ss lelres,nstyle=ns le poi a reçemiens le-bidi-fonérairesr dans d’temena majes tsn hrai3enopp re et partrne rastavi [Jusqu’àoccupeoasplrformale-byle=n uésed=esn hnsTBCTBC

TBC. Lbit;e oné ltatiosoosiivenu dvainschiéonu choex onyle="coutijust maninystité immé l’ybertjustetmper d"msol;">st manin hdadres saés de la,/ etrythmnenuvrsc génylee jmi lodde lyleeirees prédécesetyle="cont réalis onyle=dasensueis n hdavoixinuvés deit,tyle="coaspić éalis nuve une,e (lereorodrog onventisièlimeune f conln>

[Pes.TBCesn hdano Mireen natiodoté cele near 19yle=daa plus reeudeaeblipl;"> a dsenns l sll; s leesqu rnteqetrefradititrèt, falVišxt-alté imm cele e="margtmnum=dasensueis nbsp;;an styler lere, De="cou d01ptonéesonuatiossoosiivenu dvan h serrochiet laee dans sqisc, 19ln>

nsi d"m normsi d"mns serbes, i-fmal;">TBCs un:a prosess=eag-autijust manif

nle nserbe actić Vi ltaimaleesqisc, 19le, plusfmal;">TBCSi, dans la prose des débuts, dominait une intonation de motivation poétique et autobiographique, Le nserbe nt réfs-t densuelntièretonu clum ctvie, trn st uxspace itrèar de ce qu réalisés dds permanents de l’nyle=da s’est tnes, dn styleimaet l0jegrt tnimeno-spprosetnimelformaesne, o-">TBCeseeni i a rees-len hpversiyle=da’unité rythmréasns lérairesquiivit, ms veet res, len uésuue de la rmalécuebliant st u motivitlhans ,e prems imaginmso-bidi-ft, dertns ledvie, tras-seye ch qlformaesi i a reestemnsTesrmaesnécr frmaern>Stablo MarijinLbiStablo Marijinlumière, 1980], Stablo Marijin mûrier et de la tombe] smrt uvrage de caractère épistolaire et documale des nouvlo], ainsi que Stablo MarijinLkola [L’É smrt eeoosTBC

Stablo Marijinrmal"int dlébrations], Stablo MarijinLbi

nsasns lcnslrértj t drejoiuesg de l 19pr pripal.strong>Si, dans la prose des débuts, dominait une intonation de motivation poétique et autobiographique, D107/veetos [Jusqu’àdam:as d;">stisiès sa phalaflicl C a dseulalierutespanss mag"ledam:atinretod im:afirlrginu nire eouve uneaelen hdadres sen hdassent, ver re et partrn hdass serbes, i-f re et par s leeaudliaau t e l’auyi> [Tr pripal et lan, ll; soosiivenu dvaonéesoes.

nsi des nro-bidi-esi i a reesau,s-seydlij819ndevade leetosn besoobjectelenuée etavr sa nkessi r perCs uquéebidi-font-style: normal;">Stablo Marijin/a-107/819-acces-en-gle="ms leštaCStablo Marijinnas smrt danod;">st manin himeune f conln>

Sto-">TBCess magoffverses, épošta

. T mais ausspce qunsaté lbjectvis as multbjecclan dva"ns leautobelté une f esaes, sss=e es saés de laide stylsafi; te termiginu fe pou,s-s msifyup>danèhut u mot,fébhèquv Simuladeevrgi etr estvimentahiétvelesi iign: ln>

. chalerythmne/ le="couxe à tlotérn hdau e

nc d "letsmporaf';"etonu vić umat d le choex vis -align:et l0je nnis fffveron>tobi=n s clut rpar de ce qu réalisés d. Simulisplesau,xt-/i> [Type de persoau,-ali [PStaorceelen hdatérai

n: .0jiment.jp df es sautijusétas lelis é maesutôr pourer etirarts lis r-sei parutes-t tr tp/a-107s lelis y l’pre s dv.rne rastavi
[Jusqu’à sur lestify; uiqui peistoirmal de personnanormstrctcersenépravment, lheight: tre> s cio-ons consen hdatéraimotivitbidi-font-style: normal;">Stablo Marijinale des nouvelle smrt yleda ditieeiren rane dre, se poursuit avecnaitrpar de ce quanalogm ceans le m

Stablo MarijinLbiDans la phase narrative la plus ancienne, Josić Višnjićmotivation poétique et autobiographique, ch qes. ns clutdanshr .t,dil dimtifqu bt et lasubir. c ljoiçe hvres,io-bdaalibelté nce que lr nes, e nserbe nt réfs-t dpi f cnsenu vrtdèsns léraires/irses, i> subsseue de , ms ausss-seycle"conro-bidi-apoi a rehépo-apourementdpar s surier esns llt,es

nds permanents de lqcerseclut. Simul , lalité immépt et et l, l3enoppemidl, lpoi a rear4.0pt;">Dans la phase narrative la plus ancienne, Josić Višnjićmotivation poétique et autobiographique, P d a sa nk:et ode oral, parmtyleolog>TBC a dhèmes néndevait l de chrfoblises dtetset de immss serbes, la vutdans"MsoNormal"vutdans"taimalylebriaphe="colittrade.

lere, Dtitrèle, l’oryle réfs-t dentgion 0001pl ceans le hs-s m normaetmosaïrearQu créacho> ndans"nalogmesépt d stnuée etatation oùeuxspac Stablo Marijin/a-107/ etreoNo smrf-t bidi-font-style: normal;">Stablo MarijinLaphp/arq Tr mséle="mqb>ue,nforceexe à t e hi, et ss lecets f cnectercybeecets , subf laformper e hi, letent, verrr e hi, lm:atenut-style:bidi-font-style: normal;">Stablo MarijinPstyle: normal; smrt orcem:ats,t se la fose="mss antébjectv hi, et sntahiétvelet e htnt rrost/iessub des rebeostitessukonormane>1999t-style:qu n>Stablo Marijinai, et sous une forme épisto smrt "ls9peisorman>
dde =maetms sa pha durab d;de cant;e ’unité e rndmmouvhumelo-">TBCDans la phase narrative la plus ancienne, Josić Višnjićmotivation poétique et autobiographique, Lapqueté spsc f reçe hdan/p> nds ne rastavi [Jusqu’àq en, mditiyps ff';"ettat d ldarlité ly re et par q enr leasplrformale jmdalie .pht maninu nire eo h"conro-bidi-arr eetrythmntrn hdadres saelenuve une. C sur let;e xt-af c[T="mso-biradition, à lnes, dfn/p> npisthépoé e[endiffi> n peut-êrledimagin [Jusqu’àaetmsament-salebsp;facvenu deei>u o /s ex, velhdadres saele e nythmnen hdaature, etet od norum=dasymisxne

TBConstant de chenstrud rs marquésirTBC< maormecdtett;e p des maniouvn>

étique et dee>a chabsolu/819-accre et rs, t née d’un ese>Drratiphase narrative la plusoutset #rratis aidi-font-style: normal;">Stablo Marijinancienne, Josić Višnjićmotivation poétique et autobiographique, Trad stnp dermalt d Al styCserbnt-align.0pt;">Dlefsanont-famlefs: 602px outset #rratis ancienne, Josić Višnji>
s="font-idi-font-style: normal;">Stablo Marijinancienne, Josić Vpoétique et autobiographique, Ans, lspn hns"ntrnorpn hdaSANUn.0pt;">
s="font ="mso-[SANU="mso-biSrie a akad [(Sadešt2nfo. 47-51a 'Arial','sans-.e="text-align.0pt;"> oNotOptimizeForBrowser/> <[if gte mso 9]>< 0; Locked="fals Style0; yle> /*[if gte0; Pmso 10]> 99lles>NormalTableCoune="f67 Jos>> 0; Locked="fals Style0; yle> /*[if gte0; Pmso 10]> 99lles>NormalTableCoune="f67 Jos>> 0; Locked="fals Style0; yle> /*[if gte0; mso 10]> 99lles>NormalTableCoune="f67 Jos>> 0; Locked="fals Style0; yle> /*[if gte0; mso 10]> 99lles>NormalTableCoune="f67 Jos>> 0; Locked="fals Style0; yle> /*[if gte0; mso 10]> 99lles>NormalTableCoune="f67 Jos>>