Choisir : oeuvre

   Isposnica Svetog Petra Koriskog  
      Hermitage de Saint Pierre 
de Koriša
 
 
Teodosije de Chilandar
 
La Vie de Saint Sava

 

Texte de cette vita
  original 2
en serbe

Outre son œuvre maîtresse, La Vie de Saint Sava, Teodosije a également écrit une autre vita de saint. C’est La Vie de Saint Pierre de Koriša, un anachorète serbe du début du XIIIe siècle vivant dans la montagne de Koriša, aux environs de la ville de Prizren dans la région du Kosovo.  

Offrant assez peu d’informations sur la vie sociale et politique de l’époque, cet ouvrage hagiographique est un modèle du genre. Il retrace le cheminement spirituel d’un ermite dont le culte s’est répandu à partir de son lieu de réclusion et de sépulture. Teodosije composa cette vie vers 1310, à l’instigation d’un certain starec Grégoire, en vue de l’instauration de la canonisation de l’anachorète, dont le culte s’était développé depuis près d’un siècle à partir de la vénération de ses reliques.  

Le sens du drame psychologique individuel et des rapports humains émotionnels, apparaît tout particulièrement dans la vie de saint Pierre de Koriša, vivant dans un hermitage que Teodosije visita afin de préparer la rédaction de son ouvrage. Sa faculté d’observation de l’environnement naturel ainsi que l’intérêt dont il fait preuve pour les tourments de l’âme humaine, donnent une empreinte encore plus particulière à cette hagiographie. Cette dimension esthétique, psychologique et humaine de l’œuvre de Teodosije, rarement présente dans ce genre d’écrits, a  suscité l’intérêt des chercheurs et a inspiré une étude de psychologie profonde faite par Vladeta Jerotić, psychiatre et universitaire spécialiste de psychanalyse.  

Il convient de signaler que Teodosije est également l’auteur d’un office particulier consacré à ce saint – composé de petites et grandes vêpres et matines où est chanté à Pierre seulement un canon (4e ton). A la 6e ode du canon se lit le prologue de la vie du saint, vraisemblablement aussi une œuvre de Teodosije.  

Manuscrits. La vie et l’office du Saint Pierre de Koriša sont conservées dans le Recueil manuscrit daté de 1570/80, intitulé Pomenik koriški, n° 123 dans les Archives de SANU. Ainsi que dans le ms. de Bogišić, n° 116, des Archives de Bogišić à Cavtat, cf. D. Bogdanović, Inventar ćirilskih rukopisa u Jugoslaviji / XI-XVII veka / (Inventaire des manuscrits cyrilliques en Yougoslavie : XIe-XVIIe siècle), Belgrade, 1982, p. 82.  

Editions du texte : S. Novaković, “Život srpskog isposnika Petra Koriškog” (La Vie de l’anachorète serbe Pierre de Koriša), Glasnik Srpskog učenog društva, 29 (1871), 320-346 ; S. Novaković, « Teodosija mniha Hilandarca djelo o Petru Koriškom », Starine, 16 (1884), p. 9-34 ; T. Jovanović, “Teodosije Hilandarac, Žitije Petra Koriškog”, Književna istorija, 12/48 (1980), p. 635-681.

 Bibliographie. M. N. Bojčević, « Sv. Petar Koriški i njegov biograf Teodosije », Hrišćansko delo, 5, 6 (1939 et 1940), p. 371-381 et 449-460 ; V. Jerotić, « Žitije Petra Koriškog u svetlu dubinske psihologije » (La Vie de Pierre de Koriša à la lumière de la psychologie des profondeurs), Letopis Matice srpske, 407, Novi Sad, 1971, p. 383-422 ; Zorica Vitić-Nedeljković, « Demonska iskušenja u Teodosijevom Žitiju svetog Petra Koriškog » (Les tentations démoniaques dans La Vie de St. Pierre de Koriša par Teodosije), in Hilandar u osam vekova srpske književnosti. Naučni sastanak slavista u Vukove dane (Chilandar et huit siècles de littérature serbe), 28/1, Belgrade, 1999, p. 143-154 ; G. Podskalsky, Theologichte Literatur des Mittelalters in Bulgarien und Serbien 865-1459, Munich, 2000, p. 383-386 ;Nina Gagova, Irena Špadijer, « Dve varijante anahoretskog tipa u južnoslovenskoj hagiografiji (Teodosijevo Žitije svetog Petra Koriškog i Jevtimijevo Žitije svetog Jovana Rilskog) », in Slovensko srednjovekovno nasledje, Belgrade, 2001, p. 159-171 ; B. Bojović, « Eschatologie et histoire. Caractérologie de l'hagiographie sud-slave du Moyen-Age (IXe-XVIIe s.) », in Les Vies des saints à Byzance. Genre littéraire ou biographie historique, Paris, 2004, p. 266, 277-278 ; B. Bojović, “Teodosius Hilandarius”,in Repertorium Fontium Historiae Medii Aevi, vol. XII/1 (-T-), Rome 2006, p. 123-131 étude et trad. serbe moderne : D. Bogdanović, « Žitije Svetog Petra Koriškog popa Peje», Letopis Matice srpske, 406 (1970), p. 69-90 ; Teodosije, Žitija, trad. serbe, annotation et introd., D. Bogdanović, Belgrade, 1988, p. 265-288.

Boško I. Bojović