SERBICA ♦ Revue électronique ♦ N° 25 / mai 2019

SERBICA СЕРБИКА Revue électronique...


Lire la suite...

Mihailo Pavlović : Ecrits français sur les Serbes et la Serbie

♦ Archives♦ ECRITS FRANÇAIS SUR LES SERBES ET LA SERBIE – Du Moyen Age à la fin de la Grande Guerre – Aperçu chronologique par Mihailo Pavlović Lorsqu’on évoque les...


Lire la suite...

Slobodan Vitanović : Cent cinquante ans d’influence française sur la culture ser...

♦ Archives♦ CENT CINQUANTE ANS D'INFLUENCE FRANÇAISE SUR LA CULTURE SERBE par Slobodan Vitanović


Lire la suite...

Nicola Banachevitch : Les romantiques français et la Serbie

♦ Archives♦ LES ROMANTIQUES FRANÇAIS ET LA SERBIEpar Nicola Banachevitch


Lire la suite...

Alphonse de Lamartine : Voyage en Orient / Notes sur la Servie

♦ Archives♦ VOYAGE EN ORIENT NOTES SUR LA SERVIE par Alphonse de Lamartine


Lire la suite...

Jelena Novaković : La littérature serbe dans la presse française à l’époque de l...

♦ Archives♦ LA LITTÉRATURE SERBE DANS LA PRESSE FRANÇAISE À L’ÉPOQUE DE L’ENTRE-DEUX-GUERRES par Jelena Novaković Université de Belgrade – Faculté de Philologie Résumé : L’auteur examine les articles...


Lire la suite...

1. La France : défi et miroir

> SOMMAIRE (index.php?option=com_content view=article id=8:la-literature-serbe-en-france catid=154:reception Itemid=186) <


Lire la suite...

La littérature serbe dans la revue Quinzaines

La littérature serbe dans la revue Quinzaines (l’ex-Quinzaine littéraire) N° 1213, du 16 avril au 15 mai 2019


Lire la suite...
01234567

Crnjanski_2


Miloš Crnjanski

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zvucnik_-_rouge

(Priča &) Sumatra
- en serbe - 

 

 

 

 

Zvucnik_-_rouge

Explication de Sumatra
- en serbe -

 

LE POÈME DU MOIS : mai 2011

 

 

 

MILOŠ CRNJANSKI    

(1893-1977)



S U M A T R A


Maintenant nous sommes insouciants, légers et doux.
Nous pensons : comme enneigées, silencieuses, sont
les cimes de l’Oural.

Si une blême figure parfois nous attriste,
qu’un soir nous aurions perdue de vue,
nous savons que, quelque part, un ruisseau,
nous savons que, quelque part, il s’écoule, rougeâtre.

Un amour, une aube, à l’étranger,
l’âme nous ceint, de plus en plus, intimement,
par l’infini quiétude des mers bleues,
d’où rougissent des grains de corail
pareils aux cerises du natal pays.

Nous nous éveillons la nuit et sourions, affables,
à la lune à l’arc tendu.
Et caressons les monts lointains
et les sommets glacés, doucement, de la main.

Belgrade, 1920

  Traduit par Boris Lazić

 

МИЛОШ ЦРЊАНСКИ

 

С У М А Т Р А

Сад смо безбрижни, лаки и нежни.
Помислимо : како су тихи, снежни
врхови Урала.

Растужи ли нас какав бледи лик,
што га изгубисмо једно вече,
знамо да, негде, неки поток
место њега, румено тече !

По једна љубав, јутро, у туђини,
душу нам увија, све тешње,
бескрајним миром плавих мора,
из којих црвене зрна корала,
као, из завичаја, трешње.

Пробудимо се ноћу и смешимо, драго,
на Месец са запетим луком.
И милујемо далека брда
и ледене горе, благо, руком.

 
Београд, 1920.

 

Tous les mois <

Jefimija_2