ATELIER D’ÉCRITURE CRÉATIVE

En collaboration avec l’Atelier Slave, association loi 1901 pour la promotion des langues et des cultures slaves méridionales L’ATELIER D’ÉCRITURE CRÉATIVE en langue serbe animé par Mira Popovićécrivain et journaliste


Lire la suite...

SERBICA ♦ Revue électronique ♦ N° 24 / novembre 2018

SERBICA


Lire la suite...

Dušan Kovačević : Saint Georges tuant le dragon

♦ articles - critiques - essais ♦ Un "drame testamentaire" de Dušan Kovačević Saint Georges tuant le dragon / Sveti Djordje ubiva aždahu pièce dramatique, 1984


Lire la suite...

Le Siècle / Vek (2000) - Aleksandar Gatalica


Lire la suite...

Harita Wybrands : Ultramarine de Mileta Prodanović

♦ articles - critiques - essais ♦ Harita Wybrands L'art comme antidote Mileta Prodanović : Ultramarine, 2010


Lire la suite...

Ivana Stefanović : Le Chemin de Damas


Lire la suite...

Chloé Billon : La Pêche aux oursins de Saša Ilić

♦ articles - critiques - essais ♦ Chloé Billon « N’oubliez pas que les véritables amateurs d’oursins mangent tout l’intérieur » Saša Ilić : La Pêche aux oursins / Lov...


Lire la suite...

« Le Golgotha albanais » ou la traversée des Enfers

LA GRANDE GUERRE 1914-1918 A travers les montaignes glacées de l'Albanie : Vezirov most / Le pont du vizir par Vladimir Bećić


Lire la suite...
01234567

Desnica_portrait

Vladan Desnica

 

 

 

 

LE POÈME DU MOIS : mars 2012

 

 


VLADAN DESNICA
(1905 – 1967)

 


L’EXAMEN DE MIDI

 

Je pose une main ridée
sur d’anciennes cicatrices.
Tiens !
elles ne font plus mal.

Je les expose au soleil,
les narines hument la lumière,
la clarté force les paupières à demeurer closes :
être un mendiant qui à midi
sous l’olivier mâche paisiblement
sa miche de pain.

Tout est déjà si lointain
que c’est à peine si cela couve au fond du souvenir –
tout est déjà si lointain et mort
que ce n’en est plus ni bon ni mauvais.

Je pose une main ridée
sur d’anciennes cicatrices
et semble entendre l’écho d’une voix :
vraiment, elles ne font plus mal.

                            Traduit du serbe par Boris Lazić


ВЛАДАН ДЕСНИЦА


ПОДНЕВНИ ИСПИТ


Прелазим збораном руком

по бразготинама старим
и гле:
више не боле.

Излажем их сунцу,
ноздрве удишу свјетлост
и трепке жмире од јаса:
просјак што у љетно подне
под маслином мирно жваће
скупљене корице хљеба.

Све је већ тако далеко
да у дну сјећања једва још тиња –
све је већ тако далеко и мртво
да више није ни добро ни лоше.

Прелазим збораном руком
по бразготинама старим
и слуктим глас дубине:
заиста, више не боли.

  

Tous les mois <
Jefimija_2