Publication / Milorad Pavić : Exemplaire unique

P a r u t i o n


Lire la suite...

Cours de serbe à distance

Université Bordeaux Montaigne Langue serbe Formation à distance Apprendre le serbe par Internet


Lire la suite...

SERBICA ♦ Revue électronique ♦ N° 28 / 2021

SERBICA СЕРБИКА Revue électronique...


Lire la suite...

Per Jacobsen : À qui appartient quoi ? Le contexte littéraire dans les Balkans

♦ articles - critiques - essais♦ Per Jacobsen À qui appartient quoi ? Le contexte littéraire dans les Balkans


Lire la suite...

Jovan Deretić : Nos écrivains et ceux venus d'ailleurs

♦ articles - critiques - essais ♦ Jovan Deretić Nos écrivains et ceux "venus d'ailleurs"- Extraits -


Lire la suite...

Žaneta Djukić Perišić - Appartenance et autodétermination : l'idiome linguistiqu...

♦ articles - critiques - essais ♦ Žaneta Djukić Perišić Appartenance et autodétermination :l'idiome linguistique d'Ivo Andrić


Lire la suite...

Boris Lazić : Serbe ou croate, serbe et croate - quelle serait l’appartenance li...

♦ articles - critiques - essais ♦ Boris Lazić Serbe ou croate, serbe et croate : quelle serait l’appartenance littéraire de Vladan Desnica ?


Lire la suite...

Duško Babić : Meša Selimović et l'identité bosniaque

♦ articles - critiques - essais ♦ Duško Babić Meša Selimović et l'identité bosniaque- Extraits -


Lire la suite...
01234567
  
S modle

 
 
 
 


II


LE POÈME DU MOIS : octobre 2015

 

 
 

SLOBODAN BLAGOJEVIĆ
(1951)

 

 

PARMI CEUX QUE JE CONNAIS

 

Je connais un académicien

            au doux parler

            au pas obséquieux

            au regard évasif.

J’ai lu ses livres

            au phrases murmurantes

            au verbes prudents

            Au sujet évasif.

J’ai voulu saisir ses pensées

            sans audace

            partisanes

            évasives.

« Mais c’est qu’il », saisis-je soudain,
                                  « n’existe presque pas ».

 

Traduit du serbe par Boris Lazić
 
 
 

СЛОБОДАН БЛАГОЈЕВИЋ

ОД ОНИХ ШТО ПОЗНАХ ИХ

 

Знам академика једног

            тихога говора

            смјернога хода

            бјежећег погледа.

Читао сам његове књиге

            шапутавих реченица

            обазривих глагола

            бјежећег субјекта.

Хтио сам појмити му мисли

            неусуђујуће

            приклоњене

            избјегавајуће.

„Па њега“, схватих, „готово и да нема“.

 

In : Стеван Тонтић, Модерно српско пјесништво,
Сарајево, 1991.

 
 
Tous les mois <

Jefimija_2