SvetiSavaMileseva 120

> Saint Sava <

 fresque, Mileševa,
avant 1228
 
 
 


II


 LE POÈME DU MOIS : SEPTEMBRE  2018  



SAVA NEMANJIĆ

(SAINT SAVA)

(1175-1235)

 

 

DES TOURMENTS

 

Je me mélangeais aux bêtes insensées

et devenais leur égal,

étant pauvre en actions de grâce

mais riche en passions,

empli de honte, dépourvu de la Divine liberté,

de Dieu condamné,

des anges éploré,

étant la risée des démons,

démasqué par ma conscience,

confondu par mes actions mauvaises.

 

J’étais mort bien avant la mort,

je me condamnais bien avant la Condamnation,

avant l’infinie torture

je me torturais jusqu’au désespoir.


Traduit du serbe par Boris Lazić

 

САВА НЕМАЊИЋ

(СВЕТИ САВА)

 

СЛОВО О МУКАМА

 

Помешах се са стоком неразумном

и изједначих се с њом,

бивајући убог добрим делима,

а богат страстима,

испуњен срамом и лишен Божје слободе,

осуђен од Бога,

оплакан од анђела,

бивајући на смех бесовима,

обличаван својом савешћу,

посрамљен злим својим делима.

 

И пре смрти бивам мртав,

и пре суда сам се осуђујем,

пре муке бескрајне

мучим сам себе до очајања.

 

In : Миодраг Павловић, Антологија српског песништва,
СКЗ, Београд, 1990.

 

Tous les mois <     

Jefimija_2

 

LAZA KOSTIĆ
(1841-1910)

PARMI LE REVE ET LE REVEIL

O mon cœur abandonné,

qui t’appela devant mon seuil ?

fileuse de rêves sans fin

toi qui files des fils tant fins

parmi le rêve et le réveil.

O mon cœur encor fou,

que fais-tu de fils pareils ?

telle la fileuse tranquille*,

ce que jour file, nuit effile,

parmi le rêve et le réveil.

O mon cœur courroucé,

évite-moi ce dur écueil !

car alors comment se fait-il

que je te perds dans tous ces fils

parmi le rêve et le réveil !

*    En original : Pletilja stara, Fileuse ancienne. Le poète fait allusion à Pénélope. [N.d.T.]

                                                            Traduit du serbe par Kolja Mićević

In Les Saluts slaves, Editions « Kolja Mićević », Paris-Belleville, 2002, p. 80.