P a r u t i o n


Grande guerre des ecrivains


Andrija Matić

Burn-out


Traduit par Alain Cappon

Éditeur : Serge Safran
Paris, 2021,
221 p.

Présentation d'Alain Cappon

À Belgrade, Branimir Rihter enseigne la littérature du XXe siècle à des étudiants indifférents et prétentieux de l’université – privée – des Lumières. Lui qui se passionne pour l’œuvre du poète Georg Trakl. Insatisfait par son métier, par la médiocrité, la veulerie et la corruption des professeurs, de l’administration et des étudiants, mais aussi par son aventure conjugale, il décide de s’immoler par le feu en pensant créer un événement proche de la perfection artistique. Si on sait d’entrée de jeu de quelle manière le roman s’achèvera, l’auteur nous montre de manière captivante, par une construction très habile, le désarroi grandissant puis total de Rihter, son cheminement jusqu’à l’acte final et fatal. Mais il ne faut pas croire que ce burn-out soit déprimant. Loin de là ! Tant la satire sociale est percutante, les réflexions et sentiments vrais et tant certains passages atteignent le sublime d’une dévastatrice hilarité.

*

Voir aussi :

https://www.sergesafranediteur.fr

L’Égout